Accueil > Projet ALGMARBIO

 
 

Projet ALGMARBIO

Développement de la Filière Algues Marines Bio Bretonne.

 

AlgmarBIO est un projet pluriannuel multipartenaires dont l'objectif général est la structuration de la filière "Algues marines" Bio bretonne.


Coordonné par Inter Bio Bretagne, devenu fin 2013 Initiative Bio Bretagne, il comprend différents axes de travail : récolte des algues (Récolte des algues de rives - guide de bonnes pratiques et formation des professionnels), structuration de la filière, réglementation, recherche, communication. 

  

 

La Chambre Syndicale a porté le volet 2 "Algues et Qualité des eaux" de ce projet, volet démarré en 2012 et qui s'est achevé en décembre 2014.

 

Depuis le 5 août 2009, la production d'algues marines est couverte par le règlement européen n°710/2009 sur l'Agriculture Biologique.

En France, il ne peut être produit/récolté d’algues Bio que sur les sites dont la qualité des eaux répond à trois critères concomitants :

- être issues d’une zone qualifiée de bon ou très bon état écologique (au titre du classement DCE, Directive Cadre sur l’Eau n°2000/60 CE) ;

- relever d’une zone qualifiée de bon état chimique (au titre du classement DCE) ;

- relever d’une zone classée en conchyliculture A ou B et ne pas relever d’une zone classée en C ou en D, ou, à défaut "si la zone n’a pas fait l’objet d’un tel classement, ni de travaux préliminaires en vue d’un classement pour les gastéropodes, l’opérateur doit mettre en place un dispositif d’analyses relatives aux métaux lourds et à la présence d’Escherichia coli selon les mêmes critères que ceux figurants dans ce règlement" [n° 854/2004].  

La plupart des zones de récolte d’algues sont situées en dehors des zones classées au titre de la conchyliculture.

Cette étude était nécessaire à la reconnaissance de l’équivalent de la classification des zones conchylicoles, indicateur établi par le règlement européen pour juger de la qualité sanitaire des eaux où sont récoltées les algues Bio, et ce dans l’attente d’une refonte du règlement européen Bio.

 
Ce projet est cofinancé par le FEP (Fonds Européen pour la Pêche), FranceAgriMer, la Région Bretagne, le Conseil Général du Finistère et la Chambre Syndicale des Algues et Végétaux Marins.

               

 

L'ensemble des travaux co-financés effectués entre 2012 et 2014, sousmis à l’expertise de l’Ifremer, ont permis d'obtenir le label Bio pour les algues récoltées dans les secteurs étudiés et de confirmer la bonne qualité des eaux au niveau des différents points de prélèvements

 

 

Chambre syndicale des algues et végétaux marins