Projet Qualit'alg

Dans la recommandation 2018/464 du 19 mars 2018 sur la surveillance des métaux et de l'iode dans les algues marines, les halophytes et les produits à base d’algues marines, parue dans le Journal officiel de l’Union Européenne (UE), leur contribution de plus en plus importante aux modes de consommations de certains consommateurs de l’UE est mise en avant. 
 
En conséquence, l’UE estime qu’il a lieu d’évaluer la présence de métaux et de l’iode dans ces produits pour étayer une évaluation de l’exposition d’origine alimentaire. Elle recommande la mise en place d’une surveillance en coopération avec les exploitants du secteur alimentaire et du secteur de l’alimentation animale, avec communication des données à l’EFSA. 
Aujourd’hui, la profession ne dispose donc pas de données sur l'exposition d'origine alimentaire ou via d'autres sources d'application des algues du consommateur.  
 
Le projet Qualit’alg, porté par la Chambre Syndicale des Algues et Végétaux Marins (Finacement FEAMP/Région), a pour objectif de renforcer les connaissances en vue d’agir sur la sécurisation des produits mis sur le marché et d’améliorer les pratiques d’analyses et de suivi déjà mises en place. Il devrait aussi permettre un renforcement de l'image et la valeur ajoutée des produits de la filière. 
 
Pour ce faire, trois axes majeurs ont été définis : 
 
Axe 1 : Établir un diagnostic factuel des éléments à risque par espèces des algues du Pays de
Brest : qualité de l’environnement (mise en perspective avec les zones Bio (ZHCSC)) et
présence dans les algues.
Axe 2 : Évaluer l’exposition du " consommateur " aux composés d'intérêts via la consommation d’algues alimentaires ou de produits à base d’algues, quantification du risque. 
Axe 3 : Élaborer un guide des bonnes pratiques.   
 

Axe 1 : 

Résultats analyses microbiologie/métaux Patelles

(Février 2020- Septembre2020). Résultats Labocea